Le glaive de la Lune Noire Index du Forum
Le glaive de la Lune Noire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le glaive de la Lune Noire Index du Forum -> L'Académie -> Recrutement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Girei


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 7
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 15:18 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Bonjour ! Smile


J'me présente, FenFen comme on me connait via btag, ou Girei, via mon perso rp. Je joue depuis le tout début de WoW, enfin presque. J'ai eu deux grands frères qui jouaient beaucoup à WoW et comme j'étais petit je passais mon temps à les regarder, jusqu'à ce que l'un d'eux me laisse créer un personnage sur son compte. Un tauren guerrier ! Je l'ai vite laissé tomber pour faire un gnome démoniste (bah oui j'étais un petit fourbe et je voulais un perso qui me ressemble). Je n'ai pas beaucoup jouer de vanilla jusqu'à BC, d'une part parce que c'était surtout mon frère qui jouait mais surtout... j'étais un gros noob dont personne ne voulait, le genre de gars qui demandait des po à Orgrimmar ! Very Happy


Mon frère a arrêté de jouer fin BC ce qui m'a permit de profiter pleinement de Wotlk, mon extension préférée. Ah et c'est peu avant wotlk que j'ai joué à Warcraft 3 et son extension TFT, ce qui a renforcé mon amour pour le roi-liche évidemment. A Cataclysm, retour de mon frère et la j'ai eu mon propre compte. Fini le gnome démoniste et ma collection de proto drake, bonjour le worgen voleur, puis l'orc chaman, puis l'orc guerrier. J'ai fais quelques pauses, notamment fin cata et milieu MoP, et malgré ma grande déception vis à vis de WoD je reste parce que j'ai toujours des potes sympas avec qui jouer et une nouvelle guilde sympa sur mon war.


Et qu'est-ce que j'ai fais irl ? Pas grand-chose écoutez, je suis fier détenteur d'un bac L et cette année je suis en BTS Tourisme, et bien que ces deux études n'aient rien à voir j'ai aussi hésiter à me lancer dans une fac de philo. Mais bon... pas les moyens, même si j'aurais préféré la philo. Sinon j'ai une petite amie depuis bientôt deux ans et ma couleur favorite c'est le bleu. Ah... ben moi on m'a dit qu'il fallait se présenter donc c'est ce que je fais !


Pourquoi je souhaite rejoindre votre guilde ? Premièrement on m'a dit grand bien de votre guilde donc c'est déjà quelque chose qui m'a intéressé; des rp sérieux, organisés, et je trouve vos objectifs intéressants. Le Glaive m'intéresse car je souhaite créer un chasseur de démon pour mon rp, inspiré d'un de mes personnages favoris. Si au début je réservais la classe du démoniste pour mon personnage, l'annonce de Légion et du chasseur de démon m'ont directement fait changer d'avis; la classe et ses possibilités collent bien mieux au personnage que j'ai imaginé. C'est pourquoi je souhaite rejoindre votre guilde en tant que membre interne et chasseur de démon. Je compte utiliser un elfe de sang guerrier les premiers mois puis recréer ce personnage en tant que chasseur de démon lorsque la classe sera disponible.


Qu'en est-il de mon expérience rp ? Cela fait plus de deux ans maintenant que je fais du roleplay. J'ai fais partie de trois guildes orques (Clan Briseguerre, Crâne-Sanglant et aujourd'hui Ragesang) et je suis originaire de Kirin Tor. Je n'ai donc pas grand chose à dire de plus puisque comme vous le voyez j'ai surtout fait du rp Orc. Autrement j'aime beaucoup le PVE, l'une des quelques choses que j'ai adoré d'ailleurs dans cette extension (Fonderie <3), et le PVP... j'attend la prochaine extension pour m'y remettre vraiment. Mais je n'ai pas dépasser les 1650 de côte et c'est pas une grande passion. Enfin, pour ce qui est des compétences de mon personnages, je miserais tout sur la perception et les capacités d'esquive de mon personnage, avant de frapper un bon coup. Toutefois, je précise que je n'ai encore jamais fait de rp en tant que DH donc je compte également acquérir de l'expérience grâce au roleplay en votre compagnie, je suppose que l'on passe tous par la case débutant. Et je serais donc très intéressé par la chasse d'artefacts mais également de démons Smile


Et je remercie Thearendiel pour toute l'aide et les conseils qu'il m'a apporté. Vraiment, merci !


Edit : Voila. Toute mon histoire suivie de prêt par la rencontre d'un chasseur de démon que vous connaissez bien Smile Bonne lecture !





Les chemins de la Souffrance. 
 
La Forêt de Terokkar abritait bien des dangers, que ce soit les esprits torturés auchenaï, les fantômes d'arrakoas, les orcs vandales, les bêtes sauves... Mais la pire de ces menaces était la Légion Ardente. En Outreterre, les démons ne cessaient jamais d'affluer, lentement mais surement, faisant toujours face aux défenseurs de la Lumière. Les forces de Shattrath agissaient sans relâche, toujours prêtes à repousser la Légion, combinant les forces de l'Aldor, des Clairvoyants et des Sha'tars. C'est dans cette forêt que fut envoyée une escouade regroupant diverses forces en provenance de Shattrath. Les soldats montèrent chacun leur tente, organisant ainsi un grand campement pour la nuit. Parmi ces soldats, il y avait notamment un couple d'elfes de sang, ceux-là avaient pris avec eux leur enfant, Girei.


Il pleuvait cette nuit là. Théraliel et Shaandis, deux soldats des Clairvoyants, discutaient entre eux. Girei n'écoutait pas... le petit avait déjà suffisamment mis en colère ses parents, il avait insisté pour venir "à l'aventure" avec eux. Il n'avait que 13 ans à peine et ne comprenait pas le danger de s'aventurer enfin en dehors du sanctuaire des Clairvoyants, rêvant timidement de voyages. Il s'arrêta de jouer avec son épée en bois et regarda un instant ses parents, discutant toujours à l'entrée de la tente, illuminée par la clarté du feu de camp. Sa mère était grande et belle, avec de longs cheveux roux, presque rouges, elle avait le corps fin et chacun de ces gestes était gracieux. Girei souriait car il voyait en elle toute la douceur d'une mère. Effectivement, il se souvenait des dîners à la maison. On la disait douce, belle, curieuse, malicieuse, un peu coquine parfois, courageuse, protectrice, artiste, et elle inspirait bien souvent la joie de vivre. Mais ce dont Girei était certain à propos de sa mère, c'est qu'elle l'aimait, et lui aussi l'aimait. Son père quant à lui était... eh bien il ne savait quoi dire sur son père, mais il savait que c'était un père génial, il l'admirait, ne sachant comment l'exprimer. Tout deux paraissaient soucieux, Girei se disait que sa présence en était surement la cause mais il prit cela avec joie; il avait l'impression de participer à quelque chose de bien.


Le camp s'endormait peu à peu. Il y avait des tours de garde d'organisés bien évidemment, et cette fois-ci c'était au tour de Théraliel, le père de Girei, de patrouiller avec d'autres. Shaandis s'allongea en poussant un léger soupir à côté de son fils qui s'était endormi. Elle se questionna un moment sur le futur de son fils, sur ce qu'il deviendrait plus tard et qu'est-ce qui pourrait bien l'intéresser; Girei n'était pas très intéressé par une carrière de paladin, ni de mage, et encore moins de prêtre. Il avait la volonté d'aider ses parents, rien de plus. Elle avait un sourire triste en le voyant là, allongé au milieu du matériel de survie, dans un endroit aussi dangereux, et se jura de le renvoyer dès demain à Shattrath, quoi qu'il en dise. Puis elle s'endormit à son tour.


La pluie s'était accentuée et avait éteint le feu de camp. On entendait distinctement les grosses gouttes tomber sur les toiles de tentes dont les couleurs rouges et bleues tranchaient avec le décors grisâtre et morne des environs. Soudain un hurlement retentit. Il résonna sur tout le camp, suivi d'un silence rapidement rompu par les cris d'alertes. Le vacarme des armes et armures trainées puis équipées emplit tout le camp, alors que des grondements sourds se rapprochaient de plus en plus du camp. Shaandis se réveilla brusquement, reprenant sa respiration. Elle se leva d'un pas vif puis sortit de la tente pour voir les gardes se hâter vers l'autre extrémité du camp. Comprenant qu'une attaque avait lieu, elle prit son arme et s'apprêta à sortir, puis se souvenant brusquement que Girei était présent, elle se résigna et resta à l'intérieur, se disant qu'elle n'aurait qu'à attendre le retour de son mari. Théraliel arriva en peu de temps.
                -Les démons, ils sont là ! dit-il le souffle court. Mon amour, il faut que tu prennes Girei en lieu sûr, on ne peut prendre de risque avec lui... J'ai eu l'autorisation de l'exaarque pour partir d'ici, notre enfant est plus que jamais en danger.
Shaandis ouvrit la bouche, comme si elle voulait protester. Le fait d'abandonner à leur sort ses camarades la révoltait... mais Théraliel avait raison, leur enfant ne pouvait prendre de risque, il n'était qu'un jeune adolescent.
                -Oui, tu as raison, répondit-elle d'un ton assuré.
Girei se réveilla à son tour, à cause de l'agitation autour de lui. Sa mère ramassait précipitamment le stricte nécessaire pour survivre. Il ne comprenait pas ce qu'elle faisait à cette heure-ci ni pourquoi elle avait l'air si inquiète.
                -Maman qu'est-ce que tu... et d'où viennent ces grondements ? Attend, pourquoi ils prennent tous les armes de...
Mais il eut très vite sa réponse. Un hurlement à glacer le sang se fit entendre juste à côté d'eux, suivis d'un bruit à donner  des haut-le-corps, puis d'une lourde masse qui retomba au sol. Girei eut envie de vomir et ses yeux étaient écarquillés. Son père rentra à nouveau dans la tente.
                -Shaandis ! Cache-le ! CACHE-LE, VITE !
Shaandis se précipita sur son fils qui restait abasourdis et le cacha sous un tas de débris qui se trouvait derrière eux et qui aurait dû servir à divers choses comme allumer le feu ou réparer des bâtiments endommagés. Girei ne comprenait rien et comme sa mère l'avait jeté précipitamment et recouvert de planches et autres débris, il s'était blessé la cheville. Malgré qu'il soit caché, il pouvait cependant voir à peu près ce qui se déroulait sous ses yeux, mais tout ce qu'il vit était la cuisse en armure de sa mère qui restait devant la cachette de son fils. Il cru entendre un cri provenant de son père et sa mère bougea au même moment, permettant à Girei de voir l'entrée de la tente et son père qui se trouvait juste devant. L'adolescent eut un rire nerveux en voyant que son père était saint et sauf et il voulu sortir de sa cachette pour aller vers lui, mais soudainement, il vit une épée monumentale et enflammée qui traversa Théraliel de part en part, puis ce dernier s'écroula devant les yeux de son fils.
                -Théraliel, NON !! hurla Shaandis.
Le cri avait glacé le sang de Girei, il pouvait sentir le désespoir au son qu'avait produit sa mère, et cela ne fit qu'aggraver le malaise de Girei. Il avait du mal à réaliser ce qu'il venait de voir. Est-ce qu'il avait bien vu son père mourir devant lui ? Etait-ce réel ? Avait-il vraiment perdu... son père ?
Il n'eut guère le temps de se poser davantage de questions. Un énorme démon arracha la tente qu'il jeta au vent, c'était un monstrueux garde funeste et celui-ci observait la scène avec délice. Shaandis était seule, l'arme à la main, faisant face au démon qui venait de tuer son mari. Pour ne pas risquer la vie de son enfant, surement, elle s'éloigna du tas de débris et provoqua le démon pour qu'il s'en éloigne. Toutefois, Girei avait toujours dans son champs visuel sa mère et le garde funeste. Celui-ci battît des ailes pour s'élever et fonça en piqué sur l'elfe de sang, dans un rire malsain.


Girei avait les yeux écarquillés de terreur et sembla tomber dans un immense gouffre. Comme dans un film au ralenti, il vit la lame s'enfoncer en pleine poitrine, celle de sa mère. Le visage de sa mère n'était pas tourné vers lui et sa mèche de cheveux cachait son regard, mais il put distinguer un filet de sang couler depuis son visage. Le corps désormais sans vie resta embroché sur la lame, puis le garde funeste retira son corps négligemment, et elle retomba au sol comme si elle n'avait été rien de plus qu'une impureté sur la lame. Son fils aurait voulu crier, mais tout son corps était figé, paralysé de terreur, d'incompréhension. Il revit l'image de sa mère, chez lui, souriante et belle, lui tendant la main avec un sourire. Puis elle était là, devant lui. Un corps inerte, baignant dans son sang, transpercée, sous la pluie. Le garde funeste était parti saccager les alentours et Girei entendait de nouveau le bruit des combats qui faisaient rage, puis il s'évanouit.
Lorsque l'adolescent rouvrit les yeux, il était toujours sous un tas de débris. Le calme était présent,  car parmi les derniers sons seul celui de la pluie était resté. La cheville de Girei était douloureuse mais il put se débattre et sortir du tas de débris, se demandant où était-il, avec la vague impression d'avoir vécu un cauchemar. Mais lorsqu'il se releva péniblement, ce qu'il vit le figea sur place. Tout n'était plus que matériel et tente en ruine autour de lui. Des cadavres de démons et de soldats jonchaient le sol, et parmi eux il y avaient ses parents.
 
Le jeune elfe s'était bricolé une attelle de fortune et se trouvait devant deux mottes de terre avec une planche en bois sur laquelle était écrie "Papa, maman". Il avait creusé lui-même la tombe de ses parents et leur fit un dernier adieu avant de partir pour Shattrath. Pour le chemin, il avait ramassé les quelques vivres qu'il avait pu trouver dans les restes du campement ainsi qu'une carte qu'il avait rangé dans un vieux sac miteux.
Sa route, à pied, lui avait pris plusieurs jours. Non seulement il allait lentement, mais il devait également se montrer très prudent et se cacher parfois plusieurs heures à cause du moindre bruit suspect. Mais très vite, il se rendit compte qu'il manquait de vivre, et il s'effondra au bout de quelques jours de marche, de faim, de froid, d'épuisement. Girei sentait la mort s'approcher de lui, sa vision devint floue, il sentait ses forces le quitter et ferma les yeux... jusqu'à ce qu'une petite langue chaude et humide sur sa joue le réveilla.
C'était un écureuil, plus maigre que jamais et trempé lui aussi. Il observait Girei avec un regard insistant, comme s'il s'attendait à recevoir à manger.
                -Oh... toi aussi tu as faim ? Tu cherches un foyer ? Mais... je n'ai rien pour toi, dit-il en le regardant avec tristesse. Moi même je n'ai rien pour tenir debout... pourtant tu m'as certainement sauver la vie, sans toi j'aurais pu m'endormir à jamais. Tu veux qu'on fasse un bout de chemin ensemble ? Je te préviens ça ne va pas être marrant, dit-il avec un sourire faible.
Ainsi, Girei prit avec lui l'écureuil qu'il renomma Ronae, "paisible" en thalassien. Sa route continua, il se rapprochait de plus en plus de Shattrath et parvenait à se nourrir d'herbes et de restes d'animaux, d'insectes ou de fruits qui reposaient au sol. Mais alors que Shattrath était en vue, il entendit un sifflement au dessus de lui et leva les yeux; un énorme rocher tomba droit sur lui. Il l'évita de justesse mais fut projeté plus loin à cause de l'impacte. Heureusement, il survécu, mais son écureuil eut moins de chance.
                -Ronae ! s'écria-t-il.
L'écureuil était allongé au sol, très mal en point, alors que quelques heures auparavant ce dernier l'avait sauvé. Girei avait les larmes aux yeux et le prit dans ses bras mais un cri de guerre le fit déguerpir derrière un arbre. Un vacarme retentissait plus loin, dans les profondeurs de la forêt, et une forme massive se rapprochait de l'endroit où était tombé le rocher, martelant le sol de tout son poids. C'était un draeneï chevauchant un elekk. Il portait sur lui tout l'attirail des gardes de Shattrath que Girei connaissait bien, c'est pourquoi l'enfant se précipita vers le garde.
                -Ohé ! Aidez moi je vous en prie !
                -Par les naarus ! Que fais-tu ici mon garçon, et pourquoi es-tu dans cet état ! s'exclama le garde, catastrophé. Viens, partons vite d'ici, monte !
Le garde prit l'enfant avec lui et partit pour Shattrath. Girei avait encore les yeux larmoyant et remarqua tout juste ses mains écorchées, pleines de terres et de taches de sang, que Ronae léchait, comme pour lui signaler sa présence, ou bien était-ce un signe de soutien.
                -Qu'est-ce que c'était... ? D'où venait ce rocher ? demanda-t-il à l'adresse du garde.
                -Les combats entre la Horde et l'Alliance, répondit le garde avec un accent très prononcé. Ils font rage depuis pas mal de temps maintenant, surtout ici, à Terokkar. Ils se battent sans cesse pour prendre le contrôle du désert qui entoure Auchindoun, et ces combats se propagent jusqu'ici. J'ai bon espoir qu'ils s'arrêtent, mais tant que leurs chefs ne réagissent pas, les soldats ne cesseront de s'entretuer... Ah, voici Shattrath. Mais d'où viens-tu, petit ? Tu es de la Ville Basse ? se demanda le garde, voyant l'état dans lequel était le jeune elfe de sang.
Girei avait longtemps réfléchit à ce qu'il allait répondre à cette question. Les soldats de Shattrath avaient fuit les lieux, n'ayant accorder aucune cérémonie à ses parents, les Clairvoyants n'avaient même pas relever la mort de Shaandis et de Thélariel. Il refusait de retourner là-bas. Alors, sans vraiment savoir ce qu'était la Ville Basse, il répondit :
                -Oui... oui je viens de là-bas... mais je ne me souviens pas comment je me suis retrou...
                -Suffit, coupa sèchement le garde d'un ton sévère. Vous les gamins de la Ville Basse ne faites décidemment rien que de vous attirer des ennuis ! Je ne veux pas non plus savoir comment tu t'es débrouillé mon garçon, mais si je te retrouve en pleine nature je t'y laisserais, et ne parle plus jamais à qui que ce soit de louche, compris ?!
Girei ne su que répondre, et se résigna à un silence plein de frustration. C'est alors qu'il comprit son erreur. En entrant dans la ville, il les vit, ces milliers de misérables dans les bas quartiers, il voyait la masse étrange et informe de tentes raccommodées, de bazar, de fumée, de Misère, rien ne se ressemblait et pourtant tout était pareil, dans le même état de ruine. Des peaux vertes, bleues, roses, violettes, noires, de la chaire, des plumes, des mâles, des femelles, des enfants... ils étaient tous là, mélangés, comme des gens dont on voulait se débarrasser. Et plus haut, vers les montagnes qui bordaient la ville-temple, les belles demeures de l'Aldor et des Clairvoyants surplombaient cette misère générale, dans une ironie tragique. Sans surprise, mais avec un sanglot contenu dans sa gorge, Girei vit le garde descendre en direction de la Ville-Basse. Ronae tremblait dans ses mains.
La rue (il n'y en avait qu'une) était bondée. Les gens étaient vraiment de toute les origines possibles et Girei eut même la surprise de voir une forme humanoïde faite de bandelette autour de ce qui semblait être une masse étrange d'énergie. On se bousculait, on râlait, on riait, on s'énervait, tous avaient pour effet de faire peur au jeune adolescent. Certains avaient en effet des cicatrices, un orc avait un bras en moins, et un gnome était même...
                -Tu vois, s'écria le garde draeneï, c'est ce qui va t'arriver si tu continues tes escapades, petit ! Sans bras et sans jambes, voila comment tu seras !
Girei réprima une envie de vomir. Quoi qu'après il trouva au gnome un côté comique; on aurait dit un ballon sur lequel reposait une pomme de terre.
                -Bon, je te laisse ici. Garde toi bien de t'aventurer à nouveau en dehors de la ville, petit !
Le garde le laissa donc en plein milieu de la foule et remonta jusqu'au temple, regardant d'un œil sévère les passants autour de lui.
Girei était perdu. Il ne connaissait rien de ce quartier, il se sentait soudain seul. Le garde, bien que peu agréable, lui offrait néanmoins une présence réconfortante, l'idée qu'il était protégé. A présent le jeune adolescent était largué en pleine foule, il avait rejoint les clochards et handicapés.
Les jours passèrent, le jeune elfe n'osait pas voler la nourriture, par peur de faire du mal, et se contenta de grignoter quelques restes dans les poubelles ou le moindre insecte qui passait devant lui, privilégiant toujours de quoi nourrir son animal. Il était faible, très faible, restant toujours dans son coin, tapis dans l'ombre, évitant la foule. Un jour, il s'approcha de l'orphelinat et vit un groupe d'enfants qui encerclaient une grande trolle à l'aire épuisée. Un homme lui avait dit une fois que cette dame pouvait l'aider, qu'elle lui servirait de "mère de substitution". Cette idée répugna Girei et il se refusa de se retrouver parmi ces enfants, il ne voulait pas d'une seconde mère. Mais en rebroussant chemin, il tomba nez à nez sur une jeune draeneï aux cheveux bleus, elle le fixait avec intérêt.
                -Toi aussi ça te dérange, l'orphelinat ? demanda-t-elle avec un sourire amical. Moi c'est Konalia, tu veux venir avec moi ? Avec un ami on arrive à se débrouiller sans eux, on trouve à manger et on est plus libre, et puis je pense que ça ne te ferait pas de mal vu ton état.
                -Euh... oui, pourquoi pas. Où va-t-on ?
                -Viens, suis-moi, lui dit-elle avec un sourire.
Girei la suivit et ensemble ils allèrent jusqu'à une cave qui se trouvait derrière une vieille maison habitée par un roué...
                -... aussi décrépi que la Péninsule des Flammes Infernales. Viens, descend... voila, on y est. Je te présente Tendo.
Tendo était un elfe de la nuit. Il avait les cheveux en bataille et bleus, il était légèrement plus grand que Girei et avait les muscles nerveux ainsi qu'une voix plus grave que lui.
                -Que me ramènes-tu là, Konalia ? demanda-t-il d'un air curieux.
                -Je l'ai vu se détourner de l'orphelinat, je me suis dis qu'il pourrait venir avec nous plutôt que de rester tout seul. Mais au fait, tu ne m'as pas dis ton nom !
Girei ne prononça pas un mot. Il restait dans l'ombre, regardant tristement Tendo qui semblait perplexe et Konalia qui souriait. Il ne savait pas comment réagir.
                -Ouai... il a pas l'air bien costaud ton nouveau, dit Tendo en s'arrêtant devant Girei. Tu sais parler au moins ?
                -Ou... oui, répondit-il d'une voix faible.
                -Eh ben... on va pas aller bien loin. Moi c'est Tendo. Les caisses que tu vois derrière, c'est à nous, c'est notre garde-manger.
Girei jeta un œil, et fut émerveillé. Devant lui se trouvait un tas de caisses empilées qui devaient regorger de nourriture. Son estomac se mit à gronder et Konalia eut un petit rire amusé, en même temps qu'elle faisait jouer l'écureuil.
                -T... tout ça c'est... à vous ? Mais comment... ?
                -C'est simple, il faut savoir voler, coupa Tendo.
                -Voler ? Mais... ce n'est pas mal, de voler aux autres ?
                -Quoi ? C'est soit ça soit on attend de crever mon vieux. Je préfère mille fois prendre à ceux qui en ont trop plutôt que de me laisser dépérir dans ce trou à rat.
Girei apprit donc à voler la nourriture, avec l'aide de Tendo et de Konalia. L'écureuil se montra très utile pour voler des petites réserves de nourriture, et les comparses purent manger à leur faim le soir. Mais arriva un soir où Girei pleura.
                -Qu'est-ce qu'il y a, Girei... ? demanda Tendo.
                -C'est juste que... ça me rappel ma famille... je...
                -Arrête de pleurer ! cria Tendo en frappant la table du poing, devant eux. Sois un homme ! C'est à cause de comportements comme ça que les elfes passent pour des trouillards !
                -Calmez-vous... tout rentrera bientôt dans l'ordre, non ? suggéra timidement Konalia.
                -Ca n'est pas juste ! hurla Tendo. Nos familles ont été assassinées ! Je ne pardonnerais pas tant que l'ennemi n'aura pas souffert autant que nous ! Après on pourra parler de justice ! ... Mais... Je sais que c'est impossible... c'est pour ça que cette guerre ne cessera jamais ! ... je déteste la misère... mais ici il n'y a que ça. Il n'y a que de la faiblesse. Je vais changer ça. Je protègerais tout le monde !
Le reste du repas s'acheva dans le silence, tout les trois étaient soucieux et réfléchissaient aux paroles de Tendo. Mais ce sujet ne revint pas dans les jours suivants. D'ailleurs, cette discussion précéda la mort de leur écureuil, qui avait fini par succomber à ses blessures lorsque Girei et lui avaient éviter le rocher venu du ciel. Il avait succombé lui aussi face aux conséquences de la guerre.


 Très vite, les trois comparses devinrent des amis, tout en continuant leurs larcins. Un jour, Tendo s'était fait prendre la main dans le sac par un éthérien en colère, qui s'apprêtait à lui lancer une boule de feu. Mais Girei bouscula brusquement l'éthérien qui lança par accident son sort sur un ogre. Les deux adolescents prirent la fuite pendant que l'ogre s'était mis à courser l'éthérien, furieux. Depuis ce jour, Tendo éprouva un profond respect pour Girei, bien que ce dernier se trouvait toujours inutile et n'avait pas autant de courage que son ami. Tendo était en effet le souffle de vie qui alimentait Girei.
                -Un jour, j'aimerais partir d'ici. J'aimerais quitter cet endroit miteux et devenir un héros, chasser les démons, tu comprends ? J'aimerais savoir me battre, apprendre à lever une épée et comment la manier, j'aimerais qu'on m'acclame et que je devienne comme un dieu ! Parce que tu vois, quand on devient l'équivalent d'un dieu, on ne souffre plus de la misère, on ne souffre plus du mal, non, on le combat ! Voila mon rêve !
Tendo... il disait souvent cela en riant bien sur, mais au fond, Girei le savait, c'était vraiment ce que voulait son meilleur ami. Girei lui n'avait pas de projet, il ne savait pas quel était son but dans la vie, tout ce qu'il voulait c'était protéger Tendo et Konalia, et s'il fallait endurer les pires souffrances au monde pour eux il était prêt à le faire. Ils étaient ses seules et uniques amis. Tendo parlait souvent des guerres qui sévissaient partout dans le monde, il disait vouloir y mettre un terme et apporter la paix, mais il ne savait pas comment l'apporter justement. Girei et Konalia non plus n'avaient pas de réponses.


Les années passèrent, ils vivaient ainsi de larcins en larcins, s'entrainant parfois au combat dans leur cave après avoir voler des armes. Girei semblait très prometteur, il maniait avec beaucoup d'adresse n'importe quelle lame, ce qui l'étonna lui-même. Tendo aussi se débrouillait bien, mais n'arrivait pas à la cheville de son ami. Quant à Konalia, elle se révéla très douée pour la magie du givre. Un jour, tout trois rencontrèrent un personnage étrange, un grand draeneï encapuchonné qui leur proposa de rejoindre une organisation qui demandait leurs services, en échange d'argent; la Fleur Vive. Tendo accepta, se disant que cet argent leur servirait pour partir d'ici. Ainsi ils évoluèrent dans cette organisation, montant rapidement en grade, et attirant d'autres orphelins dans cette organisation.
Parfois, certaines de leurs missions se révélaient dangereuses. Les trois orphelins revenaient blessés, mais ils pouvaient compter sur eux pour se soigner. Alors que cette-fois ci ils avaient échappé de peu à la mort, ils discutèrent de leur prochaine stratégie.
                -Nous devrions faire avec, maintenant, dit Girei. Cette nuit j'irais patrouiller autour du rep-
                -Non, coupa Tendo. Reste ici, je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Tu as fait tout le travail face à cet orc et regarde dans quel état tu es... Je m'occupe de surveiller cet endroit.
Tendo sortit du repaire et resta devant l'entrée, levant les yeux vers le ciel. Il observa la pluie tomber, rafraichissant son visage sous les caresses de l'eau et de l'air, perdu dans ses pensés.
                -Soit prudent, Tendo...
Konalia s'était approchée silencieusement derrière lui. Elle avait l'air grave.
                -Tu n'as pas besoin de venir me chercher. Tu devrais surveiller Girei... A partir de maintenant, garde tes inquiétudes pour lui. Il est la pièce maitresse de notre organisation. Il deviendra la personne... qui changera cet endroit et le reste du monde.
                -Il en va de même pour toi ! rétorqua Konalia, non sans une pointe d'agacement dans la voix. Tous te respectent et t'admirent... Girei n'est pas différent.
Tendo ferma les yeux.
                -Girei... il deviendra le pont menant à la paix. Mon travail est d'être le pilier qui soutient ce pont, dit-il en rouvrant les yeux.
                -Tendo... murmura Konalia avec tristesse.
                -Ce monde... continue de pleurer. Il continue d'endurer la souffrance. J'avais l'habitude de détester cette existence faite de misère. Mais maintenant, je veux la sauver. C'est ce que je veux de tout mon coeur.
Il eut un petit rire.
                -Cela me rappel l'enfant pleurnichard que j'étais autrefois... et je ne peux l'oublier.
Puis il s'éloigna, partant faire son travail de guet.
                -Tendo... soit prudent...
                -Il est le pont qui mènera vers la paix.
Girei était en haut de l'escalier menant vers la cave, derrière Konalia. Il avait le visage déterminé.
                -Nous croyons tous en lui...
Alors Konalia retrouva enfin son sourire.
                -Oui... nous croyons en lui !
Leur organisation leur demanda sans cesse un travail plus acharné, qui consistait de plus en plus à tuer d'anciens agents de la Légion, notamment des orcs, qui s'étaient réfugiés. C'est après avoir vaincu un démoniste solitaire, qui continuait ses sombres projets dans son coin, que Tendo retourna dans leur repaire, le bras et le torse brûlés. Konalia s'occupait de ses bandages mais Tendo grognait de douleur lorsqu'elle posa sa main sur son bras tuméfié, elle lui jeta un regard inquiet. Tendo releva la tête et leurs yeux se croisèrent. Ils se regardèrent ainsi un moment, puis rapprochèrent leurs visages l'un de l'autre...
Girei était dehors, il souriait, heureux. Il savait pour ses amis, mais leur amour resterait à jamais interdit aux yeux des autres, personnes ne devait savoir un elfe et une draeneï si proches...
Ce qu'ils ignoraient, c'est que leur organisation était en vérité noyautée par des membres de la Légion Ardente, où les enfants étaient en fait tués pour créer de la gangrénine. Cependant, Tendo se rendait compte au fil du temps que cette organisation cachait quelque chose de dangereux, il en était persuadé depuis qu'il avait senti une odeur fortement semblable à la pourriture gangrenée des démons auprès de son percepteur. Il avait donc fait répandre le soupçon auprès d'autres orphelins et de ses deux amis, formant ainsi sa propre organisation, semblable à un mouvement de révolution. Mais son projet arriva vite aux oreilles des agents de la Légion, si bien que Tendo et Girei furent convoqués par leurs supérieurs.
Les deux amis se rendirent au point de rendez-vous, dans un lieu souterrain qu'ils n'avaient jamais visité. Tendo était quelque peu tendu, et Girei se demanda quand cela serait-il terminé. A leur grande surprise, ils arrivèrent dans une grande salle éclairée par des bougies reposant sur des crânes. Un autel sanglant se trouvait en plein milieu de la salle et au fond l'on pouvait distinguer une estrade sur laquelle se trouvait, ficelée, prisonnière...
                -Konalia ! s'écria Tendo.
                -Tendo ! C'est un piège, partez !
                -Que...
Une shivarra apparu aux côtés de Konalia, tenant dans chaque main une épée menaçante et posant un pied sur le dos de Konalia, comme pour la faire taire.
                -J'ai eu vent de vos soupçons, mes jeunes enfants... votre mouvement est un frein à mon travail, et je ne vous laisserais pas continuer... Il me semble que vous voulez conserver votre amie en vie, non ? dit-elle avec une moue amusée.
Tendo serra les dents, il ne savait que faire, et Girei était paralysé, s'attendant à voir Konalia sacrifiée sur l'autel. Mais la shivarra lança une de ses épées aux pieds des deux amis, et s'exprima vers Girei :
                -Toi, l'elfe de sang. Prend cette épée. Si tu veux sauver ton amie, il va falloir tuer le chef de votre révolte, l'elfe de la nuit à tes côtés.
La demande de la shivarra frappa Girei comme la foudre. Konalia hurla.
                -Partez d'ici ! Tendo, Girei ! Partez ! Laissez la me tuer mais sauvez vos vies !
Les deux elfes ne bougèrent pas, la lame reposait toujours entre eux. La shivarra cria d'un ton énervé :
                -Dépêche-toi, ou je l'égorge sous tes yeux !
Girei était brisé. Il n'avait pas l'air de comprendre.
                -Girei... dit une voix lente et grave, à côté de lui. Fais-le... tue-moi.
L'elfe de sang écarquilla grand ses yeux verts, et tourna lentement son visage vers son meilleur ami. Tendo le fixait.
                -Fais-le. Tue-moi, Girei.
Girei avait de la peine à respirer, la sueur coulait sur son visage, il était plus pâle que jamais et tremblait. Il se souvenait des paroles qu'il s'était promis... "Tout ce que je veux c'est de pouvoir les protéger tout les deux. Peu importe les souffrances que je dois endurer". Aujourd'hui, il faisait face à un choix cornélien... lequel de ses amis sauver... lequel de ses amis tuer...
Soudain, Girei sentit une force s'agiter en lui... ses pensées tourbillonnaient en lui... son esprit se perdait en même temps qu'il était fixé par la shivarra. Alors, sans y réfléchir, comme si quelqu'un le contrôlait, il s'avança vers l'épée, toujours tremblant.
                -Girei ! Non !! hurla Konalia.
Lorsqu'elle fut à portée, il se baissa pour la ramasser puis se releva, le regard fixé sur la lame brûlante d'énergie gangrenée. Il regarda alors Konalia, l'épée dans la main.
                -Konalia...
Puis il se tourna vers Tendo.
                -Ten...


Tendo s'était précipité sur la lame, l'enfonçant jusqu'à perforer son cœur.


                -Je sais... que tu y arriveras... Girei... deviens... un héros... protège... nous... amène... la paix... et prend mes rêves...
Tendo s'arrêta alors dans son élan, puis retomba au sol.
                -TENDOOOO !! cria Konalia, ses yeux larmoyant.
Girei n'avait pas bougé. Dans son esprit, il croisait encore le regard de Tendo avant qu'il ne s'écroule, il voyait encore le sang gicler devant lui, comme s'il était resté immobile dans les aires, et les paroles de son meilleur ami résonnèrent en lui comme un gong funeste.


 
La shivarra souriait.
                -Tuez le.
Un tas de sbires jaillirent de l'ombre, se précipitant sur Girei. Celui ci resta immobile.
Ses adversaires avaient tous l'air menaçants, une arme tranchante à la main, ils n'étaient plus qu'à quelques centimètres de Girei... Puis, comme si un éclair avait jailli en lui, il se jeta sur ses adversaires et se servit de l'épée de la shivarra pour parer TOUTE les attaques de ses adversaires. Il lui fallu peu de temps pour enfoncer la lame dans chacun de leurs corps, ayant esquiver tout ses attaquants. Une fois les sbires morts, il jeta un regard féroce à la shivarra et se précipita sur Konalia, tranchant ses liens.
                -Non ! Tu ne m'auras pas, petit elfe ! Je te traquerais et te tuerais !
La shivarra lui lança une boule de feu gangrenée que Girei renvoya grâce à son épée, mais cette dernière fut également brisée à cause de l'impacte. Elle pensait surement que cette boule de feu aurait suffit, car juste après avoir lancer son sort, la shivarra disparu dans une explosion de fumée verte, écumante de rage.
Girei ressorti du souterrain, avec le cadavre de Tendo et Konalia à ses côtés. Elle pleurait silencieusement. Il pensait qu'il y avait surement une autre solution, qu'il n'avait pas vu. Il se demandait si ce qu'il avait fait était bien ou mal... il avait tué son ami, et protégé son amie...
Ils enterrèrent leur ami en dehors de la ville, dans le plus grand silence. Tout les deux avaient un nombre infini de pensées qui tourbillonnaient en eux. Alors que Konalia souhaitait rester près de la tombe un moment, Girei retourna en ville, où il croisa un étrange elfe de la nuit. Ce dernier l'intriguait beaucoup et ils échangèrent un moment. L'elfe en question se révéla justement être un de ceux qui traquent les démons, et il enquêtait sur la shivarra responsable de la mort de Tendo. Girei le renseigna, et quelques temps après il apprit que cet elfe avait terrassé la shivarra et démantelé l'organisation.
Lorsqu'il retourna auprès de Konalia, dans leur repaire, pour lui raconter cette aventure, celle-ci lui répondit avec violence que...
                -Tu aurais du me tuer ! C'est par ta faute que Tendo est mort ! Pourquoi, pourquoi tu ne m'as pas laisser mourir ! cria-t-elle, des larmes perlant sur ses joues. Tu savais que je l'aimais... et tu... pourquoi as-tu fait cela...
Mais il n'avait su que répondre. En vérité, il ne savait plus rien. Il n'avait même plus notion de bien ou de mal, de ce qu'il avait fait.


Elle s'en alla, prenant son propre chemin, laissant Girei seul comme il l'avait été avant d'avoir rencontrer Konalia pour la première fois, comme si Tendo n'avait jamais existé entre temps, qu'ils avaient juste grandi, Girei se retrouva seul après avoir rencontrer Konalia. Il se demanda s'il ne devait pas rejoindre Tendo... mais une pensée l'occupait. Il voulait retrouver cet elfe de la nuit, il voulait retrouver celui qui avait tuer la shivarra. Il avait besoin d'apprendre... c'est ainsi qu'il parti à la recherche de Thearendiel le chasseur de démon, élève d'Altruis le Souffrant, jusqu'à tomber sur la responsable de l'orphelinat, celle qu'il détestait tant étant petit, Herîkorde.


Dernière édition par Girei le Mar 25 Aoû - 17:20 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 15:18 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cranach-Mork
PNJs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2014
Messages: 97
Localisation: Under a diamond sky in Nagrand
Masculin
Race: Kaldorei
Point(s): 666
Moyenne de points: 6,87

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 16:49 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant


Le crépuscule de Nagrand avait depuis long recouvert les vastes plaines d'une ombre dans laquelle étincelaient mille diamants. Au cœur de la nuit dont le silence était brisé par les hurlements de quelques bêtes solitaires, un feu de camps brûlait paisiblement.
Malgré toute sa détermination, le jeune Girei senti son ventre se creuser en sentant le fumet de la viande qui rôtissait a quelque mètres de l'amas de rochers derrière lequel il s'était dissimulé. Il fit appel à toute sa détermination pour empêcher son estomac de trahir sa présence ; en vain.
Après avoir passé deux jours à rechercher la trace de l'étrange kaldorei qu'il avait croisé à Shattrath et dont Herikorde, après lui avoir confirmé qu'il avait tué la traîtresse Shivarah qui avait causé la mort de son meilleur ami, lui avait révélé qu'il n'était pas un guerrier ordinaire.
Il se rappelait encore de la voix de la trollesse à l'imperceptible accent.
- Attention mon jeune ami, celui dont tu cherche la trace n'est pas un gibier ordinaire.
- Je ne sais pas miss Heri, lui avait-il répondu, plein de détermination. Tout ce dont je suis sûr, c'est que si ce combattant a pu venir à bout de ce démon, c'est qu'il n'est pas comme les autres. Je veux qu'il m’apprenne. Je veux comprendre et combattre moi aussi la Légion Ardente. Venger ma famille, mon frère de cœur et retrouver mon honneur.
- Je sais ton désespoir, je n'ignore pas que tu es prêt à tout. Celui que tu cherche est le Tueur de Démons au Cœur d’Ébène. Il se prénomme Thearendiel et je sais qu'il fait route vers Nagrand. Je vois que je ne pourrais te dissuader, mais souviens toi que si tu le retrouve, il se peut qu'il te repousse ; ou pire, qu'il t'aide. N'oublie pas que la voie que lui et ses semblables arpentent est pavée de souffrance, de renoncement et de désolation. Tu ne trouveras nul espoir sur ce chemin, juste la tristesse et la mort.

Girei se rappela comme il avait redressé fièrement la tête et avait quitté l'orphelinat où il s'était réfugié quelques jours après les terribles épreuves qu'il avait traversé.
- Je n'ai pas peur de la mort...
- Il y a bien pire que cela mon enfant. Bonne chance à toi, que les loas te gardent...


Il n'avait guère eu le temps que de ramasser ses quelques affaires et surtout l'épée que la Shivarah lui avait jeté, pensant le forcer à sacrifier son âme... Il s'était ensuite mis en route vers Nagrand avec la certitude qu'il n’échouerait pas.

Un gargouilli de son estomac le tira de ses pensées. Alors qu'il se demandait encore si il devait s'approcher ou non du campement, une voix retentit dans la nuit, basse et grondante comme un volcan en sommeil.
- Allons, ne reste pas caché. Je sais que tu es là... Je te vois. La mana brille en toi comme un phare dans la nuit, jeune sindoreï. La mana, la faim et la fierté... Trois illusions qui guident ta vie. Approche, que tu puisse au moins satisfaire l'une d'entre elle.
Après avoir hésité un instant, Girei se leva et s'approcha du camps. Il pris le temps d'observer celui qu'il poursuivait sans relâche depuis de nombreuses heures. Il était immense, même pour un kaldorei, et sa peau sombre et terne comme de la pierre volcanique semblait marquée de centaines de glyphes qui crevaient sa peau tel de la lave, luisant faiblement dans le noir.

L'elfe de la nuit aux cheveux de neige lui laissa le temps de s'asseoir avant de lui tendre un morceau de la créature qui était en train de cuir sur le feu.
- Elle est un peu trop cuite, mais je pensais que tu te serais montré plus tôt, lui dit-il avec un sourire qui se voulait engageant.
Le jeune sindoreï releva la tête fièrement avant de goûter la viande qui dégoulinait de jus. Son goût était étrange et il n'aurait su dire de quel animal il s'agissait. Un quadrupède visiblement, mais les deux sortes de tentacules qui avaient été tranchés et jetés au cœur du feu ne laissaient rien présager de naturel. Ne sachant quoi dire, il tenta de montrer qu'il n'était pas pour autant timoré.
- Ça ne me dis rien comme viande. C'est quoi ?
- Tu tiens vraiment à le savoir ?
Le jeune elfe acquiesça.
- C'est la créature qui te traquait depuis Shattrath et qui t'aurait sans doute dévoré si je ne l'avais pas surprise avant. C'est étrange qu'elle se soit intéressée à toi. Les traqueurs gangrenés ne chassent pas spontanément. C'est forcement quelqu'un qui la lancé après toi. Tu m'expliqueras qui cela peut-être plus tard...
Comprenant à quelle genre de bête abjecte il venait de goûter, il recracha le morceau qu'il avait encore dans la bouche, sentant la bile lui venir aux lèvres.
- Ne craint rien. Correctement cuit, presque toutes les traces d'énergie gangrenées en disparaissent. Alors maintenant, si tu me disais pourquoi tu me suis ?

Cherchant par où commencer, le jeune sindoreï décida de lui conter son histoire, et le kaldoreï l'écouta attentivement, sans jamais l'interrompre. Lorsqu'il eu fini, il le regarda alors en face avant d'ajouter :
- Je veux que vous m'enseigniez à tuer les démons. Je veux connaître vos secrets, devenir puissant, et combattre la Légion. Je n'ai rien. J'ai tout perdu, et je suis déterminé ! Apprenez-moi !
Lentement, Thearendiel se tourna vers le jeune elfe insolent. Il détacha le bandeau qui couvrait ses yeux, révélant deux orbes carbonisés tels de l'obsidienne, fendus d'une ligne verticale où flammes et ombres palpitaient.
- Tu ne sais pas de quoi tu parle, jeune fou ! Tu parles de devenir un Chasseur de Démons ! Tu ne peux comprendre, tu es trop jeune ! Contemple la souffrance et l'abnégation !
Courageusement, le jeune Gireï soutint son funeste regard.
- Je suis peut-être jeune, mais je sais ce que je dis. Je veux comprendre ! Je veux savoir ! Je veux combattre ! J'apprendrais, ou je mourrais en essayant !


Voyant que le jeune elfe ne céderait pas, Thearendiel remit son bandeau sur ses yeux mutilés.
- Je vois que tu es sûr de ton choix. Tout du moins le penses-tu. Je vais sans doute le regretter, mais soit, j’accéderais à ta requête.
Surpris par le changement d'attitude du Chasseur de Démons, Girei se redressa, constatant que même alors qu'il était debout, il ne dépassait pas le kaldorei assis.
- Vous allez m'apprendre ?
- Non, lui répondit le géant de basalte. Non pas que je ne le veuille pas, mais je ne le peux pas. Une tâche trop grande m’attend pour me consacrer à un Tero'Shan. Mais je sais qui le pourras.
Thearendiel sorti d'une des poches de son sac un morceau de parchemin. Girei le vit le percer d'une multitude de trous microscopiques au moyen d'une petite aiguille verdâtre.
- Si vraiment tu es déterminé, tu vas quitter l'Outreterre pour te rendre à Lune d'Argent. Là, tu chercheras l'un de tes semblables à la taverne des Mille Soleils. Un elfe de sang aux yeux morts où il est connu sous le surnom du « professeur ». Tu lui remettras cette lettre. Peut-être que lui pourra t'apprendre. Ne te laisse pas tromper par ses fastueux atours et ses belles manières, car il n'hésitera pas à te tuer si il te juge indigne de son enseignement.
- Je vous l'ai déjà dit ! Je n'ai pas peur de mourir !
- Mourir ? Mais la mort n'est rien mon jeune ami, quand à la peur... Tu auras peur !
Tu.. auras.. peur...


Puis, sans un mot, le Tueur de Démon se leva et s’enfonça dans la nuit, laissant seul le jeune Girei avec une lettre et beaucoup de questions.





HRP :

Bonjour à tous mes amis.
Il y a un peu plus de deux semaines, FenFen est venu me trouver car il souhaitait commencer à jouer un Chasseur de Démons.
Avec patience, il a écouté chacun de mes conseils de vieux chiant, se faisant à l'idée que pour bien jouer un Chasseur de Démons, il fallait commencer par le commencement, et jouer un aprenti.
C'est donc muni d'une petite lettre de recommandation écrite par Thearendiel en braille pour Helleaven qu'il se présente à vous.
J'espère que vous aimerez l'histoire qu'il a imaginé pour son personnage comme je l'ai appréciée.

Ishnu alah.







_________________
"Now, they will know why they are afraid in the dark. Now, they will know why they fear the night..."
Revenir en haut
Girei


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 7
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 18:03 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Edité !
Revenir en haut
Taradaé
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2014
Messages: 959
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 20:47 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Salut, l'histoire est grande très grand mais j'ai tout lu !!!!

Alors on voit que tu es quelqu'un de très très motivé. Et en plus tu as été poussé par quelqu'un ici de bien ici, Théa Very Happy
Bon il y a un seul point négatif. le passé de ton perso n'est t'il pas exactement comme le passé des pain dans naruto ?

Bon après ça tu reçois bien entendu mon +1 !
Revenir en haut
Girei


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 7
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:11 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Aaaah... je ne pensais pas être démasqué aussi vite ^^'
En effet mon personnage est grandement inspiré de Nagato Pain, mon personnage préféré dans tout manga (voir univers) confondu. Toutefois, j'ai veillé avec l'aide de Théa à adapter le personnage au monde de Warcraft et surtout pour en faire un chasseur de démon cohérent. Le passé de Nagato convenait bien, c'était une bonne raison pour faire de mon personnage un futur DH. Pour cela bien évidemment j'ai du expliquer tout le personnage à Théa qui m'a donner de bons tuyaux pour ne pas faire un pure copier/coller ^^


Mais je te rassure, non je ne compte pas contrôler 6 cadavres à distance ni même raser un village à coup de Shinra Tensei comme le personnage du manga ^^ j'ai bien veiller à en faire un personnage collant avec les DH. En espérant que cette inspiration vous plaise et ne vous donne pas de mauvaises impressions !


Et je te remercie pour ton +1 Smile
Revenir en haut
Helleaven Fendâme
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 1 733
Masculin
Race: elfe de sang
Point(s): 699
Moyenne de points: 0,40

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:13 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Salutations !


Alors là WOAWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW


La taille de cette candidature !!! Tu es d’office en première position pour la candid’ la plus étoffée ! J’ai tous lu aussi….enfin Volte m’a fait la lecture^^ !


Et ça fait plaisir de voir quelqu’un d’aussi investit. Le cross over avec Thea’ est très plaisant. On voit que tu as creusé ton histoire.


Cependant, deux petits bémols quand même :


-          Bon je n’y connais rien mais on me dit dans l’oreillette que c’est pas mal copié sur Naruto. Attention à ne pas confondre entre s’inspirer (ce que nous faisons tous) et plagier.


-          Bien que c’est un plus mais aussi un défaut, mais ton texte est trop long. C’est trop long pour une candidature. Disons que tu peux réserver tout ça pour la rubrique caverne de l’angoisse de notre forum (c’est là où l’on écrit tous nos récits RP). Mais bon mais bon, c’est un détail.


Donc pour moi c’est un +1 !
_________________
"La vengeance....est la plus équitable des justices!"
Revenir en haut
Girei


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 7
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:37 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Salut ^^


Je te remercie pour ton +1 également ^^
Je me disais aussi que ce serait trop long mais c'est vraiment une histoire qui me tenait à coeur et je ne voulais pas risquer de la gâcher en enlevant un quelconque élément. Le personnage qui m'a inspiré est d'une complexité (à mon sens) telle que je ne voulais rien retirer qui aurait pu nuire à son charme. Donc voila, l'histoire me tenait vraiment à coeur.


Enfin, comme je l'ai dis à Taradaé, j'ai fait tout mon possible pour ne pas faire un pure copier coller de Nagato Pain. Mais je risque de me répéter. Ceux qui connaissent le personnage pourront me dire en rp si oui ou non mon perso est un plagiat.
Merci encore pour vos réponses ^^
Revenir en haut
Cranach-Mork
PNJs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2014
Messages: 97
Localisation: Under a diamond sky in Nagrand
Masculin
Race: Kaldorei
Point(s): 666
Moyenne de points: 6,87

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:40 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Pour la taille du texte, je plaide coupable à 50%.
Lorsque nous avons commencé à échanger avec FenFen, il y a eu une certaine émulation et vu sa motivation, j'ai trouvé que trop valait mieux que pas assez.
Il avait un tel entrain que j'ai estimé que cela aurait été dommage qu'il ne se fasse pas plaisir dans l'écriture de son histoire que j'ai trouvé très sympa. Je suis content que vous l'ayez lue!
_________________
"Now, they will know why they are afraid in the dark. Now, they will know why they fear the night..."
Revenir en haut
Shidzarr
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2015
Messages: 496
Localisation: Shattrath
Féminin
Race: Orque
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 22:26 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Salut salut !Je n'ai pas encore lu ton texte, mais saches déjà que ça me fait SUPER plaisir d'en voir un aussi long ^^ je Suis personnellement une adepte des pavés. Et la ça montre une motivation qui est toute en ton honneur !
Ensuite apparemment Tara a lu ton texte ! Wouhou gg un pavé entier comme ça pour lui c'est ... Eh eh :p
Bref je me mets à l'étude détaillée de tout ça tout de suite.
Je te donne ma réponse au plus vite.
Aka Magosh.
_________________
"Stand in the ashes of a thousand of dead souls, and ask to the ghosts if honor matters."
Revenir en haut
Ailyne
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2014
Messages: 461
Féminin
Race: Kaldorei
Point(s): 685
Moyenne de points: 1,49

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 01:06 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

+1 sans hésitation (Et le premier que je donne sur forum en passant)

Helle étant donner que tu a déjà Shid en apprentie, qui s’occupera de lui, mhmm ? :3
_________________
Je vois des gens mort...
Quand les vois tu ?!
A chaque fois que je tue quelqu'un.
Revenir en haut
Ahnen
Danselame

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 150
Masculin
Race: TAUREN MAGGLE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 01:47 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Salut !
J'ai lu le texte, qui est plutôt bien écrit ! (Et bien long)
Mais du coup je me sens obligé de relever le même point que les autres, le texte est beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP inspiré du passé de Pain !


Donc on a le thème de l'orphelin de guerre qu'on retrouve déjà.
Le personnage qui trouve deux autres gosses dans la même situation (Konalia/Konan dans Naruto et Tendo alias le nom du corps de Yahiko que Pain utilise). 
Ensuite on a la petite organisation qu'ils montent ensemble qui renvoie pas mal à l'Akatsuki
Et le passage de la mort de Tendo qui... Ben là en fait pour être sûr j'ai revu l'épisode de la mort de Yahiko.... Il se passe la même chose, à la lettre près.
Je relève aussi le "il deviendra le pont menant à la paix. Mon travail est d'être le pilier qui soutient ce pont" qui, il me semble, est une citation de Yahiko parlant de Pain.
Bref, je ne vais pas m'étendre, tu m'as compris.


Nous sommes tous les deux d'accord pour dire que le personnage de Pain dans Naruto est très intéressant et bien développé. Mais ce n'est pas une raison pour en transplanter une copie dans l'univers Warcraft !
Ce que je veux dire, c'est que je préférerais te voir jouer Girei plutôt que "Pain-Si-Son-Histoire-S'était-Passée-Dans-warcraft". Ce serait nettement plus intéressant de te voir jouer un personnage créé de toute pièce, même avec un brin d'inspiration.
Bref, je sens quand même une certaine motivation donc tu as mon +1 malgré mes rabâchage de viel aigris !
Revenir en haut
Girei


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 7
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 02:21 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Je vous remercie pour vos retours ^^


J'aimerais cependant éclaircir un petit point avant d'aller dormir... Mon personnage est, dans l'histoire que je viens de vous présenter, très inspiré du personnage de Pain, oui. C'est ce qui préoccupait Thear un moment.
Mais sachez que cette inspiration n'est qu'une base. C'est un point de départ pour mon futur personnage, une raison pour lui de devenir DH.


Pour ceux qui connaissent, et pour faire vite, Nagato crée les Pain à la suite de la mort de son meilleur ami. Il tue le chef de son village, en prend le contrôle, fait de son organisation une organisation terroriste à l'échelle mondiale, il rase entièrement un village à lui seul, parvient à créer un astre afin d'enfermer une divinité, il contrôle 6 corps à distance... Voila, ça c'est Pain, mais pas Girei. Mon perso n'a de Pain que le passé et un peu, je dis bien UN PEU la mentalité de Pain/Nagato. Je ne compte pas faire un copier coller, non. Ca m'a fait très plaisir d'incarner un moment ce personnage que j'aime tant à travers cette histoire, mais je suis aussi conscient qu'il faut que je continue de crée MON personnage à moi (Girei) au fil de mon aventure. Loin de moi l'idée de vous livrer et même de jouer une pâle copie d'un personnage de toute façon impossible à transférer dans WoW. J'espère vous rassurer en vous disant cela; non je ne compte pas faire un Pain-like. C'était une base, une motivation, et un bon moyen d'illustrer mon personnage Smile rien de plus.


Alors je vous l'accorde c'est un passé TRES inspiré du personnage de Pain, mais pour ce qui est de la suite, c'est à dire de Girei le chasseur de démon, il s'agira bien de Girei le chasseur de démon et non de Pain-like Smile
En espérant vous avoir éclairci !
Revenir en haut
Taradaé
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2014
Messages: 959
Masculin
Race: Elfe de sang
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 07:56 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Ailyne a écrit:
+1 sans hésitation (Et le premier que je donne sur forum en passant)

Helle étant donner que tu a déjà Shid en apprentie, qui s’occupera de lui, mhmm ? :3


Shidzarr à Fini sont entrainement ! Et c'etait Finellia qu'il l'a entrainer Very Happy
Revenir en haut
Ailyne
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2014
Messages: 461
Féminin
Race: Kaldorei
Point(s): 685
Moyenne de points: 1,49

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 10:29 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Tsk ! Moi qui me faisait une joie d'imaginer diverses méthodes de Tortu... Entrainement !

Quoi qu'il en soit, je tien à rajouter que comme Helle j'aurais bien aimer voir ton texte plus développer dans la caverne qu'ici en présentation, j'aurais bien aimer que tu développe certains point un peut plus, histoire de rajouter plus de profondeur aux personnages. En se qui concerne sa base d'inspiration, je ne suis pas choquer ou autre pour ma part, quelqu'un qui ne connais pas Naruto ne feras même pas le rapprochement. Et comme il l'as dit lui même, un BG est une base, c'est en jeu, en faisant des interactions rp avec d'autres joueurs que le personnage évolue vraiment.

Au plaisir de te voir en jeu Girei. Wink
_________________
Je vois des gens mort...
Quand les vois tu ?!
A chaque fois que je tue quelqu'un.
Revenir en haut
Helleaven Fendâme
Chasseur de démons

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 1 733
Masculin
Race: elfe de sang
Point(s): 699
Moyenne de points: 0,40

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 12:46 (2015)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté] Répondre en citant

Tu sais Ailyne, je ne suis pas le seul DH qui peut entraîner des recrues dans le Glaive. Faut pas hésiter si ça vous tente!
_________________
"La vengeance....est la plus équitable des justices!"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:41 (2018)    Sujet du message: Candidature : Girei Oeil-Célèste [Accepté]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le glaive de la Lune Noire Index du Forum -> L'Académie -> Recrutement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template EluneCorpbyNeena created by Neena
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com